• Sleepy Hollow 01x01 - Pilot

    *Toc, toc.*

    "Qui est là ?"

    - Nouvelle.

    - Nouvelle QUI ?

    - Nouvelle Saison !

    - 2013-2014 ? DÉJÀ ? Mais j'ai pas encore fini votre stock de pilotes de 2012, moi...

    - Oui, ben, écoute, mon coco, t'es bien gentil, mais j'ai pas fait le déplacement pour rien, moi, alors tu vas me faire le plaisir de regarder ce que j'ai à te proposer sans broncher...

    - Bon, ben, si vous le dîtes comme ça... C'est parti, mon kiki !

    Et voici comment je me retrouve aujourd'hui à commencer à vous parler de la rentrée des séries, en attendant de poursuivre le challenge de la saison dernière avec ladyteruki.

    Début des festivités avec le premier pilote de cette rentrée :

    Sleepy Hollow 01x01 - Pilot

    Cette année, c'est FOX qui ouvre le bal avec Sleepy Hollow, son adaptation libre de la célèbre nouvelle de Washington Irving du même nom.

    Qui, quand, où ?

    Pas moins de quatre messieurs se sont mis à l'ouvrage pour nous proposer cette entrée en matière. Len Wiseman assure la réalisation de cette histoire qu'il a concoctée avec Alex Kurtzman, Roberto Orci et Phillip Iscove, qui ont pour leur part concentré leurs efforts sur le script. La première diffusion sur FOX a eu lieu le 16 septembre 2013.

    C'est avec qui ?

    La distribution principale est composée de Tom Mison (Ichabod Crane), Nicole Beharie (Abbie Mills), Orlando Jones (Frank Irving) et Katia Winter (Katrina Crane).

    De quoi ça parle ?

    Sleepy Hollow, 2013. Le professeur Ichabod Crane se réveille dans une cave, 232 ans après la bataille qui lui a été fatale. Il est appréhendé par la police locale après le meurtre du shérif August Corbin car son accoutrement ressemble à celui de l'individu que le lieutenant Abbie Mills a vu quitter les lieux du crime à cheval. Il décline son identité et clame son innocence, mais cette histoire peu crédible lui vaut un transfert en hôpital psychiatrique. Mais un second meurtre est commis alors qu'Abbie l'y conduit, et la jeune femme commence alors à accorder un semblant de crédit à son histoire selon laquelle un homme qu'il a décapité sur le champ de bataille serait à l'origine des meurtres...

    Et j'en pense quoi ?

    La difficulté que j'ai eue à écrire ce bref synopsis à peine trois jours après visionnage de l'épisode en question est assez parlante : clairement, on ne peut pas dire que j'ai été transcendé. Là où la découverte de Go On la saison passée avait été pour moi une véritable bonne surprise d'ouverture de saison, Sleepy Hollow m'a laissé pour le moins perplexe sur la qualité générale de l'offre 2013-2014.

    En toute objectivité pourtant, ce pilote assez rythmé n'a rien de proprement honteux, mais il présuppose qu'on fasse preuve d'une certaine ouverture d'esprit pour adhérer à son concept. Et, en ce qui me concerne, c'est probablement là que le problème se situe : le coup du candide qui se réveille dans une époque qui n'est clairement pas la sienne et doit s'y adapter, j'en suis malheureusement revenu depuis belle lurette ! Les Visiteurs, ça vous parle ? Parce qu'aussi triste que ce soit à dire, c'est précisément à ce film que j'ai pensé à la fin de la scène où ce brave Ichabod émerge de sa cave et atterrit sur le bitume. Le passage où un quidam fait une sortie de route sous ses yeux m'a fortement rappelé la scène du "Messire, un sarrasin !". Alors du coup, les grandes interrogations d'Ichabod sur le nombre de Starbucks au kilomètre carré ou l'abolition de l'esclavage, désolé, mais très peu pour moi !

    Bien que les événements s'enchaînent sans temps mort, cette difficulté à adhérer au postulat de départ m'a fait trouver le temps long, et c'est probablement pour ça que j'ai passé le plus clair de ce pilote à lever les yeux au ciel devant la grosseur des ficelles employées. Je pense notamment à ces deux scènes qui s'enchaînent où dans un premier temps, Abbie refuse d'évoquer son passé trouble avec Ichabod... pour finalement tout lui raconter par le menu détail moins de trois minutes plus tard ! Y'a que moi qui ai eu l'impression qu'on avait sauté une étape quelque part ou... ?

    De même, j'ai trouvé bien pratique qu'une simple visite pour se recueillir dans le bureau de feu le shérif permette à notre héroïne de trouver une grosse partie des réponses aux questions sur lesquelles la "résurrection" d'Ichabod l'a conduite à se pencher, grâce à la clef vers des documents secrets la plus mal cachée de l'histoire du monde. XD

    On déplorera aussi l'artifice vieux comme le monde du transfert annoncé d'Abbie, auquel on sait pertinemment qu'elle finira par renoncer à la seconde même où la notion de son départ est évoquée.

    Et sinon, je suis le seul à envisager de me barrer en courant au lieu de m'évertuer vainement à vider un chargeur quand je vois un homme sans tête s'approcher une hache à la main ?  Team Froussards FTW! XD

    Enfin, notons la subtilité avec laquelle l'ambition des scénaristes est dissimulée lorsque ce brave Ichabod informe Abbie le plus sérieusement du monde que sa bible indique que les deux témoins sont liés pour pas moins de sept ans. À ce niveau-là, il aurait pu nous parler du spin-off et de la franchise de films à venir derrière, tant qu'à y être !

    Si je dois concéder un bon point à ce pilote, il se situera au niveau visuel : les effets spéciaux sont très réussis, il est limpide que la production n'a pas lésiné sur les moyens à ce niveau-là et d'autres productions des chaînes concurrentes (notamment une dont les photos promotionnelles désastreuses ont eu tôt fait d'être retirées de la circulation, suivez mon regard...) feraient bien d'en prendre de la graine. Ça fait plaisir de voir qu'au moins un des aspects majeurs de ce que la série aspire à devenir a été traité avec soin.

    Du reste, je n'ai pas pour autant accroché à la mythologie relativement confuse proposée par ce pilote, qui demeure avant tout un outil de vente du produit à la chaîne, ne l'oublions pas.

    Avant de conclure, un mot sur l'interprétation, qui semble diviser le public, si j'en crois les quelques retours que j'ai pu lire au sein de la communauté sériephile sur Twitter. J'ai personnellement assez rapidement été agacé par Tom Mison, d'autres ont eu plus de mal avec Nicole Beharie, toujours est-il que clairement, le duo doit trouver ses marques pour être plus convaincant sur le long terme. Le rôle du capitaine de police pince-sans-rire dévolu à Orlando Jones est pour le moment tout ce qu'il y a de plus conventionnel et peine à susciter l'intérêt.

    Pour peu qu'on soit enclin à se laisser embarquer dans l'univers de la série et assez magnanime pour fermer les yeux sur des raccourcis scénaristiques relativement grossiers, Sleepy Hollow pourrait devenir au fil de la saison un honnête divertissement si la suite s'inscrit dans la droite lignée de ce pilote. Toutefois, je n'ai personnellement pas l'intention de poursuivre et je me permets d'avancer que je doute sérieusement que son éventuelle disparition peine grand monde, au vu de l'absence totale d'investissement émotionnel requis par ce qui s'annonce d'ores et déjà comme un procedural fantastique.

    Quoi qu'il en soit, rendez-vous très prochainement pour la suite du programme !

    Tiens, je t'ai pas déjà vu quelque part, toi ?

    Ironie du sort, cette histoire de décapitations fourmille de têtes connues : est-il réellement nécessaire que je vous présente John Cho, Nestor Serrano ou Clancy Brown ?


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :