• Guys with Kids 01x01 - Pilot

    La rentrée des séries étant officiellement là, je poursuis le défi que ladyteruki et moi nous sommes lancés. Pour rappel, nous avons pour objectif de visionner et commenter toutes les nouveautés qu'on pourra se mettre sous la dent cette année. Afin de comparer nos deux points de vue, il vous suffira donc de cliquer sur la bannière que vous trouverez à la fin de chacun de mes articles consacré à une nouveauté pour aller consulter celui de ladyteruki sur le même sujet.

    Guys with Kids 01x01 - Pilot

    Poursuivons chez NBC avec le dernier pilote de comédie que la chaîne nous offre en ce début de saison : Guys with Kids.

    Qui, quand, où ?

    Cette sitcom en multi-camera a été imaginée par Jimmy Fallon, Charlie Grandy et Amy Ozols. S'ils sont tous trois crédités pour l'histoire, le script du premier épisode est signé par le second uniquement. La réalisation a été confiée à Scott Ellis. Le lancement officiel de la série a eu lieu le 12 septembre 2012 sur NBC.

    C'est avec qui ?

    La distribution principale est composée d'Anthony Anderson (Gary), Jesse Bradford (Chris), Zach Cregger (Nick), Tempestt Bledsoe (Marny), Erinn Hayes (Sheila) et Jamie-Lynn Sigler (Emily).

    De quoi ça parle ?

    Gary, Chris et Nick, trois trentenaires amis et voisins, tentent tant bien que mal de jongler entre leurs vies de couple et leurs responsabilités de jeunes parents. Gary est constamment débordé depuis qu'il est devenu père au foyer pour s'occuper de ses quatre enfants, Chris ne prend aucune décision concernant son fils sans l'accord de son ex-femme Sheila et Nick est tellement occupé à passer du bon temps avec ses copains qu'il néglige quelque peu sa relation avec son épouse, Emily.

    Et j'en pense quoi ?

    Cette année, NBC a fait le tri dans les gens avec lesquels elle avait envie de travailler. Elle n'a pas voulu de The Mindy Project que lui présentait une actrice de The Office et a prié Dan Harmon, créateur de Community, d'aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs, ce qu'il n'a pas manqué de faire, puisqu'il a déjà plusieurs projets pour d'autres chaînes en chantier. En revanche, J.J. Abrams et Ryan Murphy ont été accueillis à bras ouverts, avec les résultats qu'on connaît. Pas franchement certain qu'on ait gagné au change, mais bon, que voulez-vous, je ne suis pas dirigeant de chaîne, alors soit... Pour montrer que les vedettes maison n'étaient pas toutes devenues persona non grata, la chaîne a commandé un projet à la star très populaire de son late night show et voilà comment Guys with Kids s'est retrouvée à l'antenne. Ce serait bête de se mettre quelqu'un qui a du succès à dos, après tout !

    Le problème là-dedans, me direz-vous ? NBC ferait peut-être mieux de se soucier de la qualité du contenu de ses séries de rentrée que de rester dans les bonnes grâces de Pierre, Paul, Jacques et François. Parce que soyons clair, à part pour flatter l'ego d'une de ses figures emblématiques, je ne vois vraiment pas dans le produit fini quoi que ce soit qui justifiait une commande. Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ces vingt-deux minutes ont été longues et douloureuses. Les répliques sont téléphonées, les gags sont éculés, les décors sont d'une laideur qui forcerait presque l'admiration : bref, c'est un véritable retour au pire de ce qu'on a pu voir en la matière dans les années 80 et 90 !

    Arrêtons-nous un instant sur les personnages, si vous le voulez bien. Au rayon des archétypes vus et revus une cinquantaine de fois, nous retrouvons : le jeune divorcé paumé, tellement dépassé par les événements qu'il n'est pas fichu de prendre la moindre décision concernant l'éducation de son fils sans consulter son ex-femme tyrannique, le débordé émasculé, qui lutte en vain pour conserver un semblant d'autorité sur sa tribu alors que sa femme qui porte la culotte prend du bon temps avec ses copines, et enfin, l'immature monsieur "plus cool que moi, tu meurs", qui regarde ses potes se démener d'un œil amusé et pioche à l'envi dans sa réserve de répliques bien senties pour les remettre en place dès que la moindre occasion se présente.

    Pour autant, même avec des personnages qui n'ont vraiment rien de folichon à nous présenter, le casting n'est pas vraiment à jeter : les téléphages les plus aguerris se réjouiront brièvement, avant de se demander ce qu'ils sont venus faire dans cette galère, de retrouver les visages familiers de Jesse Bradford, Tempestt Bledsoe ou Jamie-Lynn Sigler. Même Zach Cregger, que je ne connaissais pas auparavant, puisque je n'ai pas vu Friends with Benefits, ne m'a pas semblé dénué de talent.

    Ce qu'on déplorera en définitive, c'est que les auteurs et producteurs de Guys with Kids n'aient pas déployé autant d'énergie à fournir un pilote de qualité qu'ils semblent en avoir consacré à trouver l'interprète de Sheila. Vous me direz, ils se seraient sans doute simplifié la tâche s'ils n'étaient pas allés bêtement chercher Sara Rue, déjà engagée sur un autre pilote développé au même moment pour un rôle régulier, quand il s'est agi de remplacer Courtney Henggeler, le choix initial. Un premier tournage et des milliers de dollars gaspillés par la chaîne pour rien plus tard, le rôle échoit finalement à Erinn Hayes.

    Ah, et autre chose, NBC. Même si c'est très à la mode ces derniers temps de nous proposer des comédies s'articulant autour des bébés (une petite pensée pour Raising Hope, Up All Night et The New Normal), parce qu'ils sont tellement mignons que le public ne saurait leur résister, encore faudrait-il que les pauvres enfants en question ne soient pas réduits au simple statut d'accessoires. J'ai eu mal au cœur devant Guys with Kids en voyant tous ces petits bouts visiblement pas du tout à leur aise sur le plateau être tour à tour trimballés en sac kangourou, reniflés ou lancés en l'air par la guest star prestigieuse de l'épisode. Ça ne vous aura peut-être pas autant marqués que moi, mais je vous assure que si vous regardez bien leurs visages, par moment, les pauvres ont vraiment l'air malheureux comme les pierres.

    Bref, inutile de m'éterniser sur le sort de Guys with Kids, je pense que vous avez d'ores et déjà compris que j'allais passer mon chemin pour la suite et que je vous conseillais vivement d'en faire de même, devant la pauvreté inexcusable de la série. Et même si vous avez des tendances masochistes et comptez voir ce qui suit, ne vous en faîtes pas : au vu des premières audiences, la série ne devrait pas passer l'hiver. En toute franchise, ça ne m'empêchera pas de dormir sur mes deux oreilles.

    Tiens, je t'ai pas déjà vu quelque part, toi ?

    Au rayon des invités de l'épisode, les amateurs de basket parmi vous auront probablement reconnu le célèbre Kareem-Abdul Jabbar, qui tient ici son propre rôle. Les spectateurs de Crossing Jordan devraient pour leur part se souvenir d'Alex McKenna, alias Abby Macy dans la série, qui incarne ici Megan, la jeune femme avec laquelle Chris a un rendez-vous galant.

    Guys with Kids 01x01 - Pilot


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :