• Animal Practice 01x01 - Pilot

    Comme je vous l'annonçais en ouverture de mon dernier article, à l'occasion du lancement de la nouvelle saison, j'ai décidé d'accepter le défi proposé par ladyteruki. Ainsi, cette année, elle et moi allons tous les deux visionner et commenter les pilotes de toutes les nouveautés qu'on pourra se mettre sous la dent. Afin de vous permettre de lire un autre avis que le mien sur chacune de ces nouveautés, vous trouverez donc en bas de chacun de mes articles consacrés à une nouvelle série une bannière sur laquelle il vous suffira de cliquer pour aller consulter l'article de ladyteruki sur le même sujet.

    Après la bonne surprise Go On, je vais donc me pencher aujourd'hui sur la seconde série lancée en ce mois d'août par NBC : Animal Practice.

    Animal Practice 01x01 - Pilot

    Qui, quand, où ?

    Scénario et réalisation à quatre mains pour cet épisode introductif, avec les créateurs Brian Gatewood et Alessandro Tanaka à l'écriture, Anthony et Joe Russo à la mise en scène. Première diffusion par NBC le 12 août 2012.

    C'est avec qui ?

    La distribution principale est composée de Justin Kirk (Dr George Coleman), JoAnna Garcia Swisher (Dorothy Crane), Bobby Lee (Dr Yamamoto), Kym Whitley (Juanita), Betsy Sodaro (Angela) et Tyler Labine (Dr Doug Jackson).

    De quoi ça parle ?

    Le docteur George Coleman dirige une clinique vétérinaire depuis plusieurs années. Deux ans après leur séparation, il a la surprise de voir revenir dans sa vie son ex-petite amie Dorothy Crane, qui se trouve être la petite fille de la fondatrice de la clinique et surtout la nouvelle propriétaire des lieux, suite au décès de sa grand-mère. Après avoir observé le manque de respect flagrant de George envers les propriétaires des animaux, Dorothy lui demande de prendre son singe, ses affaires et de quitter la clinique. Mais avant cela, elle sollicite son aide pour opérer une petite chienne que son propriétaire leur avait demandé de piquer pour éviter de payer les frais engendrés par les soins.

    Et j'en pense quoi ?

    NBC, il faut qu'on parle ! Je sais bien qu'il y a à peine quelques jours je saluais ton audace d'avoir fait l'acquisition de la prometteuse Go On, mais tout de même, point trop n'en faut. Il y a une limite entre l'audace et l'inconscience caractérisée !

    C'est bien simple, à la vue du produit fini, j'ai toutes les peines du monde à comprendre comment Animal Practice a réussi à dépasser le stade du script. La théorie la plus plausible me semble être celle du nivellement par le bas, c'est-à-dire que le script en question a sûrement été récupéré en haut de la pile "Daubes innommables" plutôt qu'en bas de celle des "Succès assurés" sur le bureau d'un dirigeant de NBC un lendemain de beuverie. Ou alors, c'est le résultat d'un pari : réussir à mettre à l'antenne une série qui fasse passer Whitney pour un chef-d'œuvre. J'ai pas trouvé d'autre explication, mais si vous avez une théorie à partager, les commentaires sont là pour ça !

    Pour être tout à fait honnête, j'ai presque dû me faire violence pour parvenir à écrire le très bref synopsis du pilote tant il ne s'y passe absolument rien de notable. J'aurais bien commenté l'intrigue, mais encore aurait-il fallu qu'il y en ait une ! Ça relève quand même de l'exploit pour un script écrit à deux ! Pas fichus de trouver une seule idée un tant soit peu intéressante, à défaut de faire dans l'originalité !

    Mettons les choses au clair d'entrée de jeu, Animal Practice n'a de comédie que le nom. Les interminables vingt-deux minutes de ce premier épisode n'ont pas réussi à me décrocher ne serait-ce que l'esquisse d'un sourire. Au passage, ça en dit long sur ma perception du temps : Go On avait filé en un éclair, Animal Practice m'a paru une éternité alors que les deux épisodes font sensiblement la même durée. Si je reprends l'expression anglophone "Time flies when you're having fun", je la complète volontiers d'un "...but it sure as Hell doesn't when you're not!"

    Penchons nous désormais sur le casting et les personnages, si vous le voulez bien. Reprenons les séries évoquées jusqu'ici sur ce blog et étudions donc la liste des acteurs bénéficiant de la place d'honneur dans les crédits : "et James Van Der Beek", "et Kristin Chenoweth", "et John Cho", "et Tyler Labine". Trouvez-moi l'intrus ! Autant il peut me paraître justifié de vouloir mettre en avant les trois premiers, dont la notoriété est établie, autant attirer l'attention sur un collectionneur de comédies pas drôles qui peinent pour la plupart à obtenir une seconde saison me semble une idée tout sauf lumineuse. Pour le coup, c'est limite si j'aurais pas préféré que cette place de choix soit attribuée à la femelle capucin Crystal, dont l'agent est visiblement moins bon négociateur que ceux d'Arnold et Happy, les chiens de Life Goes On et 7th Heaven, qui avaient réussi à obtenir cette reconnaissance en leur temps !

    Car oui, on en est là ! Le singe Rizzo est le personnage le plus abouti de cette sombre mascarade ! Labine, pour sa part, se contente de jouer l'éternel loser auquel George dispensera ses ô combien précieuses leçons de vie tout au cours de l'existence de la série, que l'on espère d'ores et déjà brève.

    En ce qui concerne George, ne nous méprenons surtout pas à son sujet, il n'est en mesure de donner des leçons que parce qu'il est entouré d'une équipe de bras cassés. Soulignons la finesse d'écriture de la psychologie du personnage : un amoureux des animaux qui méprise le genre humain, dont il est pourtant un fin observateur (j'imagine que c'est supposé être novateur parce que Gregory House, lui, n'est pas spécialement fan des animaux), comme s'évertue à nous le montrer l'affligeante scène de l'observation des propriétaires de chiens, qui provoque chez le spectateur une énième sensation de déjà-vu en beaucoup mieux ailleurs (101 Dalmatians, la version animée, voilà où on en est). Je soupçonne d'ailleurs fortement Justin Kirk d'avoir signé son contrat à la va-vite, au choix avant lecture du script à la vue du salaire proposé ou dans un état second après lecture de celui-ci alors qu'il prenait un peu trop à cœur son rôle d'Andy dans Weeds, si vous voyez où je veux en venir !

    Mais attention, George doit quand même avoir une dimension humaine, alors hop, expliquons sa misanthropie par ses déboires sentimentaux avec la fraîche et sensible Dorothy ! La charmante JoAnna Garcia Swisher, arrivée en dernière minute pour remplacer Amy Huberman après l'annonce officielle de la commande de la série, rame tant qu'elle peut pour essayer de faire prendre la mayonnaise, c'est peine perdue ! Il est évident dès l'entrée en scène de son personnage qu'il n'y a absolument aucune alchimie entre elle et Justin Kirk et on se prend à hurler un "Hell Yeah!" emphatique quand l'insupportable Angela se fend d'un "Am I the only one who can sense the sexy tension?" On en vient à espérer pour elle que le taxi dans lequel elle monte à la fin de l'épisode la conduise tout droit au bureau de son agent pour le supplier de trouver moyen d'invalider son contrat. Personnellement, je me suis même dit que c'était bien dommage que le tournage de la seconde saison de Smash soit déjà commencé pour une diffusion à la mi-saison. Elle aurait été parfaite en sœur cadette de Julia et elle sera sans le moindre doute disponible depuis longtemps à l'approche de la mi-saison au vu des perspectives d'avenir d'Animal Practice.

    Je terminerai sur les personnages en disant que je n'ai pas trouvé l'intérêt de ceux interprétés par Bobby Lee et Kym Whitley, si ce n'est celui de mettre des minorités visibles à l'écran. Pour le reste, aucun des deux n'apporte quoi que ce soit à la série pour le moment, et ce n'est pas la simple utilisation dans une scène d'un extrait musical de Cats qui suffira à m'amadouer !

    Inutile de m'attarder plus longuement sur le cas d'Animal Practice, je suis en mesure après visionnage de ce pilote de vous annoncer qu'il a eu raison de ma patience et que même mon indulgence notoire n'y pourra rien : je passerai mon chemin pour la suite, et si je peux me permettre, je vous conseille d'en faire de même.

    Tiens, je t'ai pas déjà vu quelque part, toi ?

    Le rôle d'Alan Waxman, le propriétaire indigne de la petite chienne, est tenu par Matt Walsh, qui joue Mike dans Veep.

     

    Animal Practice 01x01 - Pilot


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :